Bon voisinage

Vivre en habitation collective implique une certaine tolérance et des règles de savoir-vivre. Ne pas les respecter peut engendrer des conflits avec votre voisinage. 
 

Bien vivre ensemble 
De façon générale, courtoisie, respect et attention sont des comportements faciles à adopter afin de garantir de bons rapports de voisinage. En particulier : 
  • Ne jetez jamais rien par les fenêtres et ne faites rien qui puisse favoriser le développement de la population des rongeurs et des oiseaux
  • Stationnez correctement votre véhicule dans les garages ou sur les parkings 
  • Laissez toujours libres les accès pompiers
  • Utilisez les locaux prévus pour le rangement des landaus, poussettes et vélos et ne pas entreposer d'objets en dehors des endroits réservés à cet usage
  • Évitez d'étendre du linge de façon visible de l'extérieur et veillez à ne pas secouer de tapis ou autres par les fenêtres
  • Acceptez les visites prescrites dans l'intérêt de la sécurité, de l'hygiène et de l'entretien de l'immeuble et les mesures qui peuvent en découler
     
Nuisances sonores 
Réduire les décibels, accepter les remarques des voisins ou du gardien et modifier son comportement en cas de problème peut réellement permettre de mieux vivre ensemble. Les bruits gênent non seulement la nuit, mais également dans la journée. Vos voisins peuvent être souffrants ou astreints à des horaires de travail nocturnes ou décalés, et donc à des repos particuliers.

Soyez vigilants car les sources de bruit sont nombreuses :
  • Radio, télévision, chaîne stéréo, utilisées avec un volume sonore excessif
  • Travaux d'aménagement faisant appel à des marteaux, perceuses, etc.
  • Bruits d'occupation divers : claquements de portes et de talons, etc.
  • Jeux d'enfants dans les escaliers et les parties communes ou encore dans le logement  
 
Il peut arriver que l'on soit dans l'obligation de faire du bruit, par exemple à l'occasion de travaux indispensables. Dans ce cas, informez vos voisins à l'avance. De même, effectuez ces travaux bruyants à une heure acceptable pour tous.

 
En cas de conflit de voisinage
Lorsque l'Office dispose d'un dossier prouvant la gêne d'un locataire, il peut déposer auprès du tribunal une demande d'expulsion pour troubles de voisinage afin garantir « la jouissance paisible de la chose louée ».
 
En avant d'en arriver là :
  • Essayez tout d'abord de discuter avec votre voisin: certaines personnes ne sont pas toujours conscientes des désagréments qu'elles causent. 
  • Si les perturbations continuent, avertissez votre gardien qui essaiera de régler le problème à l'amiable. Si ces nuisances sont particulièrement importantes et se produisent la nuit ou le week-end, contactez la Police Municipale.
  • Si cela ne suffit pas à ramener calme et compréhension mutuelle, le responsable d'Agence, avec l'accord des deux parties, pourra organiser une rencontre de médiation.
  • Si le dialogue n'a pas abouti,  vous pouvez également déposer une plainte au Commissariat de Police car l'Office ne dispose pas de pouvoir de police.