Actualités

Attention aux tentatives d'escroquerie !



 

Vous avez reçu un email qui semble provenir de Colombes Habitat Public ? Il vous annonce un changement de coordonnées bancaires pour le paiement de votre loyer ou encore un impayé que vous devez régulariser sans tarder ? Prenez le temps de vérifier ces informations par vous-même, car il peut s'agir d'une tentative d'escroquerie ! Plusieurs tentatives de ce type ont été signalées par des locataires de l'office récemment. 

 

Qu'est-ce que le hameçonnage ?

Dans un message qui semble provenir de Colombes Habitat Public et bien souvent de son service « comptabilité », vous êtes informé d'un défaut de paiement ou d'un changement de coordonnées bancaires pour le règlement de votre loyer. En général, ce message, assez sommaire, a pour accroche principale un impayé de loyer ou une supposée relance à ce sujet. Les arguments employés visent à créer un sentiment d'urgence et d'inquiétude pour vous faire réagir le plus rapidement possible. Il est important de noter que ce message a un caractère impersonnel. En effet, il ne précise pas votre identité, ni l'adresse de votre logement. Dans certains cas observés, les escrocs prétextent un problème de comptabilité pour demander le paiement du loyer en coupons PCS que les victimes doivent acheter chez un buraliste.

Il s'agit d'une tentative d'arnaque qui a pour objectif de vous soutirer de l'argent.

 

Que faire si vous recevez ce message ?
  • Ne répondez pas ! Ce message à caractère impersonnel est une arnaque envoyée par vague à des milliers de personnes dont l'adresse mail a pu être trouvée sur Internet. Vous n'êtes donc pas personnellement concerné.
  • Ne payez pas ! Vous alimenteriez un système criminel et resteriez redevable du paiement de votre loyer à CHP
  • Au moindre doute, contactez votre agence par vos moyens habituels ou aux coordonnées indiquées sur votre avis d'échéance.
  • Signalez le message frauduleux à Signal Spam. Vous contribuerez ainsi à la lutte contre ce phénomène!
  • Signalez cette tentative sur la plateforme dédiée du ministère de l'Intérieur: Internet-signalement.gouv.fr.

 

Si vous êtes victime ?

Si vous avez payé, vous êtes victime d'une escroquerie, au sens de l'article 313-1 du Code pénal : délit passible de cinq ans d'emprisonnement et de 375 000 euros d'amende.

  • Alertez immédiatement votre banque de l'opération frauduleuse pour tenter de suspendre le virement si celui-ci n'est pas encore effectué. Dans le cas contraire, demandez le retour des fonds. Votre banque pourra exiger une copie de votre dépôt de plainte pour instruire votre demande.
  • Conservez les preuves ! Conservez les messages reçus (mails…), les coordonnées bancaires de l'escroc, etc., et toute autre information qui pourront vous servir pour signaler les faits et déposer plainte.
  • En parallèle des démarches auprès de votre établissement bancaire, déposez plainte au commissariat de police ou à la brigade de gendarmerie ou par écrit au procureur de la République du tribunal judiciaire dont vous dépendez en fournissant toutes les preuves en votre possession.
  • Vous pouvez être accompagné gratuitement dans cette démarche par l'association France Victimes au 116 006 (appel et service gratuits), qui opère le numéro d'aide aux victimes du ministère de la Justice. Service ouvert 7 jours sur 7, de 9h à 19h.
  • Pour être conseillé dans vos démarches, contactez la plateforme Info Escroqueries du ministère de l'Intérieur au 0 805 805 817 (appel et service gratuits). Le service est ouvert de 9h à 18h30 du lundi au vendredi.



Pour en savoir plus, rdv sur le site CyberMalveillance.gouv.fr



Toutes les actualités